Présence à l’Absent

malonat
Posée à ma fenêtre, je contemple l’absent
Une sourde requête, lui consacrer cet instant.
Sans acte et sans regard pour accrocher le monde
Silencieuse et discrète, je me glisse hors des ombres

Plus loin que le pas d’un regard, qu’un jet de l’esprit
Aux lueurs des rives humaines, te voilà mon Ami.
Par toi je cherche ma vie et quitte une froide retraite
Mon doux ami En toi vise ma quête

J’ai croisé un morceau de temps, si joyeux et si mobile

J’ai croisé un morceau de temps si courtois et si docile

Il y eut des bouts de temps passés, froissés et inutiles
Comme des bouts de temps pliés, cachés et habiles

Que ce temps passe sans fuir et sans question
Ni se retourne ni s’oppose, sans paix et sans passion

 

Dulcia de Vilera